Aujourd'hui : Lundi, 23 octobre 2017
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 5 octobre 2017
Publié le : 06-10-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 6 octobre 2017.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 5 octobre 2017

Arménie-République tchèque


La République tchèque respecte l’embargo sur la vente d’armement aux pays en conflit/ La « une » de quelques-uns des quotidiens est consacrée à la visite du président du Sénat de la République tchèque Milan Štěch, dont la presse retient l’annonce selon laquelle le Gouvernement tchèque n’a pas autorisé la livraison récente à l’Azerbaïdjan de systèmes d’artillerie lourde. Récemment, les médias azerbaïdjanais avaient publié des photographies de deux colonnes d’obusiers Dana et des systèmes de roquette à lancements multiples qui auraient été achetés à la République tchèque. A Erevan, le président du Sénat tchèque a affirmé que son Gouvernement n’avait pas donné son accord à la vente d’armements à l’Azerbaïdjan et qu’une enquête interne était menée pour connaître toutes les conditions de cette transaction. Il a insisté sur le fait que la République tchèque respectait l’embargo sur la vente d’armes aux pays en conflit.

Par ailleurs, à Erevan le président du Sénat tchèque s’est entretenu avec le président Sarkissian, le Premier ministre et le président de l’Assemblée nationale avec lesquels il a discuté d’un large éventail de questions ayant trait à l’agenda arméno-tchèque. M. Štěch a été accompagné d’une importante délégation d’entrepreneurs, qui ont participé à Erevan à un forum d’affaires représentatif arméno-tchèque. Des sociétés des deux pays opérant dans les domaines des technologies de l’information, de l’énergie, des transports, de la production agro-alimentaire ont tenté de nouer des contacts. / Hayastani Hanrapetoutioun, Hayots Achkhar, Haykakan Jamanak, 168 Jam, Golos Arménii, Novoyé Vrémia

Politique intérieure

La lutte contre l’économie souterraine donne ses fruits/ Hayastani Hanrapetoutioun, Hayots Achkhar, Haykakan Jamanak, Golos Arménii et Novoyé Vrémia rendent compte de la conférence de presse du président du Comité des recettes d’Etat Vardan Haroutiounian, qui a présenté des chiffres rassurants sur la collecte des recettes fiscales au cours des neuf premiers mois de cette année. Ainsi, durant la période indiquée, le Comité dirigé par M. Haroutiounian a pu collecter 860,5 milliards de drams de recettes fiscales, ce qui constitue une augmentation de 9,4% (74 milliards de drams ou 155 millions de dollars de plus) par rapport à l’an dernier à la même période. Le Chef du Comité des recettes d’Etat a assuré que cette augmentation de la perception de diverses taxes est en partie due à la lutte efficace contre l’évasion fiscale et l’économie souterraine. Il a rappelé que la lutte contre l’économie souterraine, qui, selon ses calculs s’élève à 2,8 milliards de drams (environ 5 millions d’euros) à l’échelle mensuelle, est son principal engagement depuis qu’il a été nommé à son poste. M. Haroutiounian a refusé de nommer les riches entrepreneurs ou les grandes entreprises qui ont été forcés de payer plus d’impôts. RFE/RL relève que les données du Comité des recettes d’Etat ont montré que les entreprises contrôlées par Samvel Aleksanian, l’un des hommes les plus riches du pays proche du Gouvernement, ont presque doublé leurs paiements d’impôts au premier semestre de 2017. La plupart d’entre elles importent du sucre, d’autres produits alimentaires de base et des médicaments. Par ailleurs, M. Haroutiounian a commenté les récents contrôles fiscaux d’envergure entamés dans les entreprises d’une autre personnalité riche du pays, Gaguik Tsaroukian, président du parti d’opposition, Arménie prospère, faisant valoir que ses entreprises sont contrôlées, car elles représentent un risque en termes d’évasion fiscale. Il a appelé les journalistes à ne pas politiser ces contrôles.

Conflit du Haut Karabakh

Visite du Groupe de Minsk/ Les quotidiens annoncent la visite des coprésidents du Groupe de Minsk dans la région du Sud Caucase. Ils se trouveront dans la capitale arménienne le 6 octobre et dans la capitale azerbaïdjanaise le lendemain. Le coprésident américain nouvellement nommé du Groupe de Minsk, Andrew Schofer, se trouvant d’ores et déjà dans la région, s’est rendu au Karabakh, où il a eu des entretiens avec le « président » Bako Sahakian et le « Ministre de la Défense », Levon Mnatsakanian. Ceux-ci ont présenté au médiateur américain la situation sur la ligne de contact et la position de Stepanakert sur le règlement du conflit.

Hayots Achkhar estime qu’en dépit de leurs divergences sur plusieurs sujets internationaux, les pays du Groupe de Minsk manifestent une approche commune sur le dossier qui leur a été confié.

Les Etats-Unis soutiennent pleinement le programme de déminage au Haut Karabakh/ Le Secrétaire d’Etat américain Rex Tilerson a déclaré au Congrès américain que les Etats-Unis soutenaient le programme de déminage rapide et complet au Haut Karabakh. Pour mémoire, en septembre, le Congrès américain a approuvé l’octroi d’un financement supplémentaire de 1,5 million de dollars à l’organisation britannique The Halo Trust, qui mène des travaux de déminage au Karabakh depuis 2000. / Hayots Achkhar

Avertissement du Ministère turc des affaires étrangères/ Le MAE turc a appelé ses ressortissants à éviter de se rendre dans les « territoires occupés de l’Azerbaïdjan », en d’autres termes au Karabakh. Le Ministère estime dans une déclaration publiée sur son site que la visite, sans la permission du Gouvernement azerbaïdjanais, dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan, constitue une violation des normes du droit international et peut entraîner, en vertu de la législation azerbaïdjanaise, des sanctions différentes. Cet avertissement fait suite à la visite, fin septembre, de quatre intellectuels turcs au Karabakh, ce qui avait provoqué l’ire des autorités azerbaïdjanaises, qui avaient émis un mandat d’arrêt international contre eux et demandé à Ankara de les arrêter sur le territoire turc. / Hayots Achkhar

Un vol charter Bakou-Erevan suscite des interrogations dans la société et les médias arméniens/ Plusieurs quotidiens signalent qu’un avion d’une compagnie belge provenant de Bakou a atterri hier à l’aéroport Zvartnots. Le porte-parole du Ministère arménien des Affaires étrangères a précisé aux médias que l’avion transportait une délégation européenne de haut niveau, sans donner d’autres détails. / Hayots Achkhar, Haykakan Jamanak

Questions régionales

L’Arménie et la Russie auront un contingent militaire conjoint/ Les agences de presse annoncent ce 5 octobre, que le Parlement arménien a ratifié (87 voix pour et 7 contre) un accord militaire entre la Russie et l’Arménie, qui vise à établir une force militaire conjointe russo-arménienne. L’accord sur les troupes unies arméno-russes a été signé par les Ministres de la Défense russe et arménien à Moscou en novembre dernier. Il spécifie la mission de cette force conjointe comprenant des troupes de la base militaire russe basée en Arménie et du cinquième corps de l’armée arménienne. Leur objectif principal sera de « garantir la sécurité militaire dans la région » et de déjouer ou repousser les éventuelles agressions étrangères contre l’Arménie et la Russie. L’accord, déjà ratifié par le Parlement russe, stipule que le contingent russo-arménien sera dirigé, en temps de paix, par le Chef d’Etat-major des forces armées arméniennes, mais en cas d’agression extérieure, il serait dirigé soit par le chef d’Etat- major des forces armées arméniennes, soit par un commandant du district militaire sud de la Russie. S’adressant aux députés, le ministre adjoint de la Défense, Artak Zakarian, a fait valoir que le contingent uni russo-arménien existe de facto depuis 15 ans et que l’accord en question rend formelle son existence, en définissant également le cadre juridique de son fonctionnement.

Rédaction : Meri Hakobian





Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 5 octobre 2017



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org