Aujourd'hui : Lundi, 11 décembre 2017
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Dominique Sopo : Bien peu d’historiens dignes de ce nom osent nier le génocide arménien
Publié le : 11-10-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Notre ami et partenaire, Dominique Sopo, président de SOS Racisme, a été le premier à réagir publiquement aux propos de l’historien Patrice Gueniffey sur France Culture, à propos du génocide arménien (mais aussi des Tutsi). Le Collectif VAN - qui avait déjà diffusé le coup de gueule posté sur le profil Facebook de Dominique Sopo - reproduit ici la version longue du courrier de SOS Racisme qui a été adressé mardi 10 octobre 2017 à Monsieur Pierre-Cyrille Hautcoeur, Président de l’EHESS : « En dehors des historiens qui relaient la propagande de l’Etat turc, bien peu d’historiens dignes de ce nom oseraient nier le qualificatif de génocide aux massacres qui frappèrent les Arméniens. En outre, le ton badin avec lequel Patrice Gueniffey délivre ce qui est au final une non-analyse accentue le côté parfaitement choquant de sa prise de position. C’est pourquoi je vous demande quelle suite vous comptez donner à cette prise de position de Patrice Gueniffey qui, de fait, entache l’EHESS. » Le Collectif VAN se joint à cette demande de SOS Racisme et remercie Dominique Sopo pour son engagement.


https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins-2eme-partie/memoire-et-histoire-lhistoire-peut-elle-apaiser-notre-memoire-2eme-partie


SOS RACISME

Monsieur Pierre-Cyrille Hautcoeur
Président de l’EHESS
54, boulevard Raspail
75006 Paris


Paris, le 10 octobre 2017

Monsieur le Président,

Le vendredi 6 octobre, Patrice Gueniffey, historien et directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, participait à l’émission «L’Invité des Matins», présenté par Guillaume Erner sur France Culture.

A cette occasion, Patrice Gueniffey a tenu des propos inadmissibles.

Le verbatim du passage sur lequel j’alerte votre attention est le suivant:

« Patrice Gueniffey : Je suis contre la dilution du terme, par exemple, de génocide. Le génocide doit être réservé à la Shoah, parce que là il y a eu l'élimination consciente, planifiée, industrielle, d'un peuple en tant que tel. (...)

Guillaume Erner : Mais il y a eu d'autres génocides que le génocide juif...

PG : Des massacres, des massacres, il y en a plein l'Histoire...

GE : Mais il y a eu d'autres génocides que le génocide juif... Le génocide arménien, le génocide des Tutsi...

PG : On le dit. J'en ai entendu parler. Oui, bon, maintenant...

GE : Moi j'ai fait plus qu'en entendre parler.

PG : Oui... Bon d'accord, on ne va pas se disputer là-dessus. »

Ainsi, comme l’attestent les propos ci-dessus, Patrice Gueniffey a laissé lourdement sous-entendre que le génocide arménien n'était pas un génocide, expliquant que ce terme devait être réservé au seul génocide des Juifs (qui, eux, reconnaissent l'existence de plusieurs génocides...). Si le génocide des Tutsi est évoqué, il apparaît que cette mention était peu audible dans le cours de l’émission. Cependant, j’imagine que l’avis de Patrice Gueniffey sur le génocide dont furent victimes les Tutsi est le même que celui qu’il a clairement émis sur le génocide dont furent victimes les Arméniens.

Je m’étonne qu’une personne qui a la qualité de directeur d’études à l’EHESS puisse tenir de tels propos qui fleurent bon la malhonnêteté intellectuelle. Ainsi, Patrice Gueniffey serait en mesure d’attribuer le qualificatif de génocide à la seule Shoah mais, à l’en croire, aurait juste «entendu parler» du sort réservé aux Arméniens dans l’Empire Ottoman.

De la part d’un historien, une telle contradiction ne saurait recouvrir une position sincère et, au contraire, semble s’inscrire dans une logique de négation du génocide arménien.

Au regard de la teneur du colloque international « Génocides, crimes de masse et violences extrêmes. Recherche, enseignement, engagements scientifiques » qui s'est déroulé à Paris, les 2, 3 et 4 octobre 2017 et dont l’EHESS est co-organisateur, je ne doute pas de la position de l’Ecole sur la question des génocides.

Il se trouve que Patrice Gueniffey émet une position inverse. Si dans l’absolu cela n’est d’aucune gravité car la réflexion doit rester libre, il n’en demeure pas moins que, en dehors des historiens qui relaient la propagande de l’Etat turc, bien peu d’historiens dignes de ce nom oseraient nier le qualificatif de génocide aux massacres qui frappèrent les Arméniens. En outre, le ton badin avec lequel Patrice Gueniffey délivre ce qui est au final une non-analyse accentue le côté parfaitement choquant de sa prise de position.

C’est pourquoi je vous demande quelle suite vous comptez donner à cette prise de position de Patrice Gueniffey qui, de fait, entache l’EHESS.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie, Monsieur le Président, de recevoir mes salutations distinguées.


Dominique SOPO
Président de SOS Racisme


SOS Racisme
51, avenue de Flandre
75019 Paris
Tél. : 01 40 35 36 55
www.sos-racisme.org


Lire aussi:

Patrice Gueniffey, le « sachant » qui ne sait rien du génocide arménien

Histoire des génocides : "Mais où était passé Patrice Gueniffey ces 30 dernières années?


Téléchargez la lettre de SOS Racisme à l'EHESS ci-dessous (en pdf).



Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Lettre de SOS Racisme à l'EHESS




   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org