Aujourd'hui : Samedi, 20 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 27 octobre 2017
Publié le : 27-10-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 27 octobre 2017.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 27 octobre 2017

Politique intérieure


Anniversaire de la tragédie du 27 octobre 1999/ La « une » de quelques-uns des quotidiens est consacrée au 18ème anniversaire de la tragédie du 27 octobre 1999, lorsqu’un commando armé de 6 hommes dirigé par Naïri Hounanian avait fait irruption en pleine séance du Parlement arménien et tué le Premier Ministre Vazguen Sarkissian, le président du Parlement Karen Demirtchian, deux vice-présidents de l’Assemblée nationale, un Ministre et trois députés. Haykakan Jamanak et Joghovourd constatent que 18 ans après, la société arménienne ne sait toujours pas qui étaient les vrais commanditaires de cette tuerie. Joghovourd estime que cet attentat, qui est certes l’une des pages les plus tragiques dans l’histoire de l’Arménie indépendante, a retardé de quelques décennies le développement de l’Arménie en contribuant à ce que celle-ci plonge dans l’autoritarisme.

Haykakan Jamanak affirme avoir mené une enquête dans les rues d’Erevan au sujet de l’attentat du 27 octobre et note que la plupart des personnes interrogées ont indiqué que pour eux la page du 27 octobre ne sera pas tournée tant que les vrais organisateurs n’auront pas été identifiés. Le quotidien affirme que quelques-unes des personnes interrogées ont désigné Robert Kotcharian, le président de l’époque, comme étant l’un des organisateurs de cet attentat. Le quotidien rappelle que Serge Sarkissian dirigeait alors le Service de sécurité nationale. Haykakan Jamanak note en outre qu’au cours des dernières années, au moins trois « 27 octobre » ont été prévenus. Pour mémoire, en novembre 2015, un groupe armé a été neutralisé à Erevan, qui aurait programmé des attentats contre les autorités arméniennes, dont le président Sarkissian ; en juillet 2016, le groupe armé appelé « les enragés de Sassoun » avait pris d’assaut un commissariat de police d’Erevan et pris en otage des policiers pendant deux semaines, en réclamant, entre autres, la démission du président Sarkissian ; au début de cette année, l’ancien commandant des forces armées du Karabakh, Samvel Babayan, a été arrêté pour « contrebande d’arme ». Il aurait importé en Arménie un missile sol-air « Igla » dans le but d’organiser un attentat politique. « Lorsque la vie de Serge Sarkissian est en danger, le Service de sécurité nationale sait prévenir les crimes, mais lorsque la vie de Karen Demirtchian, de Vazguen Sarkissian et des autres était en danger, ce même Service de sécurité nationale dirigé par Serge Sarkissian s’endormait », écrit Haykakan Jamanak avec ironie.

Débats parlementaire animés au sujet du projet de loi sur le service militaire/ Les débats parlementaires consacrés au projet de loi controversé sur le service militaire (cf. revue du 26.10) continuent de faire couler beaucoup d’encre dans les quotidiens, qui reprennent à nouveau les arguments du Ministre de la Défense et ceux des députés de l’opposition.

Pour mémoire, le projet de loi prévoit d’abolir le sursis militaire pour les étudiants de sexe masculin et de ne l’attribuer qu’à ceux qui accepteraient de suivre une formation militaire en parallèle à leur cursus civil et servir au sein des forces armées en tant qu’officiers pendant trois ans après l’obtention du diplôme. Les arguments du Ministre en faveur de l’utilité de ce nouveau système de sursis n’ont pas convaincu l’opposition. Les députés de l’alliance Yelk de l’opposition ont fait la liste de leurs collègues du parti Républicain qui ont pu s’exempter du service militaire du fait de leurs études scientifiques, s’étonnant que ceux-ci veuillent actuellement priver les jeunes Arméniens ce dont ils ont pu bénéficier naguère. Plusieurs quotidiens relèvent que les débats se sont transformés en une dispute personnelle entre le Ministre de la Défense et les députés de Yelk. En dépit de l’opposition de l’alliance Yelk, le projet de loi a été adopté en première lecture.

Prix du président de la République à des jeunes spécialistes des technologies de l’information/ Hayastani Hanrapetoutioun consacre sa « une » à la cérémonie annuelle de remise des prix éducatifs par le président de la République à des étudiants et élèves qui se sont distingués par leur talent dans le domaine des technologies de l’information. Cette année 26 étudiants de 6 établissements universitaires et 17 élèves d’écoles publiques ont reçu le prix présidentiel. A l’heure actuelle, 452 jeunes Arméniens ont reçu ce prix du président de la République. Le Chef de l’Etat a fait valoir dans son discours que grâce au talent et à l’esprit créatif de ses jeunes, l’Arménie saurait surmonter tout blocus imposé par les pays voisins.

Arménie-UE

L’accord de Partenariat élargi et renforcé entre l’Arménie et l’UE sera sûrement signé/ Plusieurs agences de presse relaient les propos de Johannes Hann, commissaire européen à la politique de voisinage, qui, en marge d’un forum de la société civile du Partenariat oriental en Estonie, a déclaré que l’accord de Partenariat élargi et renforcé entre l’UE et l’Arménie allait « sûrement » être signé et qu’il espérait que sa signature interviendrait à l’occasion du prochain sommet du Partenariat oriental, le 24 novembre à Bruxelles. Selon Aravot, le commissaire n’a néanmoins pas exclu que la signature de ce document puisse être quelque peu retardée, sans en indiquer les raisons.

Joghovourd et RFE/RL rendent compte des propos d’Armen Achotian, président de la commission des relations extérieures de l’Assemblée nationale, qui a appelé à ne pas avoir des « attentes excessives » vis-à-vis de ce document. Selon lui, cet accord n’a pas la portée que voudraient lui attribuer certains des éléments pro-occidentaux de la scène politique arménienne. Selon lui, ce document est, certes, important et « joli », mais il ne faut pas en faire un « arbre de Noël » et s’en réjouir de manière « excessive »…

Questions régionales

Quand est-ce qu’Israël reconnaîtra le génocide arménien ?/ Plusieurs agences de presse relèvent que Charles Aznavour a été honoré par le président israélien Reuven Rivlin, qui lui a remis à Tel-Aviv la médaille Raoul Wallenberg, décernée par le comité du même nom basé à New York. Il a reçu cette distinction en raison de ses « relations fortes avec le pays et avec le peuple juif ». Les agences de presse notent que Charles Aznavour, reçu par le président israélien, l’aurait mis dans l’embarras en lui posant la question de savoir quand est ce qu’Israël reconnaîtrait le génocide arménien ?

Le président israélien aurait répondu que c’était une question politique et qu’il avait évoqué cette question à plusieurs reprises dans ses anciennes fonctions de parlementaire et de président de la Knesset. M. Rivlin aurait rappelé qu’en 2015, il avait évoqué la tragédie arménienne dans son discours à l’Assemblée générale des Nations unies.

Rédaction : Meri Hakobian





Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 27 octobre 2017



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org