Aujourd'hui : Samedi, 20 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 3 octobre 2018
Publié le : 11-10-2018

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 4 octobre 2018.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 3 octobre 2018

L’adoption par le parlement arménien d'un projet de loi controversé qui pourrait rendre plus difficile pour le Premier ministre Nikol Pachinian d'imposer des élections anticipées domine la presse du jour.

L'adoption d'un projet de loi controversé /Tous les journaux rendent compte de l'adoption par le parlement arménien d'un projet de loi controversé qui pourrait rendre plus difficile pour le Premier ministre Nikol Pachinian d'imposer des élections anticipées. Rappelons que Nikol Pachinian avait déclaré son intention d’organiser les élections législatives anticipées fin 2018 (cf. revue du 29 septembre au 1er octobre 2018) et le moyen d’y parvenir était de démissionner, auquel cas le Parlement voterait pour choisir un nouveau Premier ministre. Selon la loi arménienne, deux échecs entraînent automatiquement des élections législatives anticipées. La presse avance que Nikol Pachinian comptait assurer les échecs des élections d’un Premier ministre républicain ou autre par les pressions populaires et, en cas de nécessité, par des blocages du parlement empêchant de tenir les sessions. La nouvelle loi prévoit que même si le parlement échoue à tenir une session, cela ne sera pas considéré comme une session échouée, mais comme une session interrompue et la session pourra reprendre plus tard sans délais limites de reprise. La presse indique qu’une session extraordinaire a été convoquée le soir du 2 octobre pour adopter cette loi dont l’auteur est la républicaine et vice-Présidente de l’Assemblée nationale Arpine Hovhannisian.

L’adoption a été soutenue par trois forces politiques : les Républicains, les Dachnak et l’alliance « Tsaroukian » alors que ces deux dernières sont en coalition avec Nikol Pachinian. La seule force n’ayant pas soutenu le projet était l’alliance « Yelk » de Nikol Pachinian. Selon la chef de la fraction « Yelk » du parlement Mme Lena Nazarian, les députés de leur fraction avaient été informés de la session extraordinaire cinq minutes avant son début. La presse indique que l’adoption a eu lieu dans des conditions extrêmes : le vote a été fait à la main, les micros des députés avaient été éteints et donc les journalistes n’ont pas pu couvrir le vote. Le Premier ministre Nikol Pachinian a qualifié l’incident de « l'œuvre de forces contre-révolutionnaires, de complot contre le peuple arménien » et a lancé depuis sa page Facebook un appel à la mobilisation suite auquel, en quelques heures, des dizaines de milliers d'habitants d’Erevan et des régions se sont rassemblés devant le parlement, assurant ainsi l'effet inverse de l'initiative des trois forces parlementaires. Durant le rassemblement Nikol Pachinian a signé publiquement le licenciement de son cabinet des ministres Dachnak et de l’alliance « Tsaroukian » et a annoncé qu'il démissionnerait d'ici quelques jours afin que "personne ne pense que je m'accroche à ce poste ». Selon lui, les élections législatives auraient lieu fin novembre/début décembre 2018 car « le parlement actuel n’a pas le mandat populaire ».

Nikol Pachinian s'est ensuite rendu lui-même au Parlement pour négocier avec les députés à la suite de quoi il a déclaré avoir compris que les trois forces parlementaires procèderaient avec le scenario envisagé préalablement et ne nommeraient pas de candidats deux fois de suite enchaînant la dissolution du parlement. Les journaux rappellent que les amendements votés doivent encore être approuvés par le Président Armen Sarkissian pour entrer en vigueur et Nikol Pachinian a appelé le Président à ne pas le faire. Armen Sarkissian a pourtant signé le document limogeant les ministres de l'Energie, de l'Economie, des Transports et Télécommunications, de l'Agriculture, des Situations d'urgence et des Sports membres de l’alliance « Tsaroukian » et du parti Dachnak. Selon le quotidien Jamanak, bien que ce projet visait le retard des élections anticipées, l’adoption a eu l'effet inverse et a « accéléré le processus d'élections anticipées ». Selon le quotidien, l’incident a marqué la dernière étape du « démantèlement » d'un système politique existant de longue date en Arménie. Le quotidien Jogouvourd qualifie les actions de ces trois forces politiques de trahison, car non seulement ils ont souillé la mémoire du héros national Charles Aznavour décédé la veille, mais aussi ont tendu la situation interne du pays cinq jours en amont du Sommet de la Francophonie. Le quotidien indique qu’à ce sujet Nikol Pachinian a souligné qu'il devait contacter les dirigeants des pays francophones afin de déterminer si sa démission créerait des problèmes pour la conduite du Sommet et a indiqué qu’il resterait le Premier ministre par intérim et continuerait à exercer ses fonctions.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan





Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 3 octobre 2018



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org