Aujourd'hui : Lundi, 29 mai 2017
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Revue de presse - Il faut sauver Meriam ! : Le CVAN signataire de l'appel du CUD
Publié le : 30-05-2014

IL FAUT SAUVER MERIAM !

Laissez un message de solidarité pour Meriam en rédigeant un simple commentaire sous l'article en ligne sur le site du Collectif Urgence Darfour puis en cliquant sur « Submit comment » !

Le Collectif Urgence Darfour les lui transmettra dans les meilleurs délais.

Merci pour elle.




SOUDAN : SAUVER MERIAM !

Le 15 mai 2014, Meriam Yahia Ibrahim Ishag a été condamnée à mort par un tribunal de Khartoum au Soudan. Meriam a été jugée pour apostasie, en vertu de la loi islamique soudanaise qui interdit les conversions sous peine de mort. Enceinte de huit mois, la jeune femme, âgée de 27 ans, est détenue avec son fils de 20 mois.

Née d’un père musulman absent durant son enfance, Meriam a été élevée par sa mère, chrétienne orthodoxe. « Je suis chrétienne et je n’ai jamais fait acte d’apostasie » a déclaré la jeune femme avant que le juge ne prononce la sentence. Le juge Abbas Mohammed Al-Khalifa a déclaré: « Nous vous avons donné trois jours pour abjurer votre foi, mais vous avez insisté pour ne pas revenir vers l’islam, je vous condamne à la peine de mort par pendaison. »

Meriam Yahia Ibrahim Ishag a également été condamnée à 100 coups de fouet pour « adultère », pour s’être mariée à un Sud-Soudanais chrétien. Selon la Charia, en vigueur au Soudan depuis 1983, une musulmane ne peut épouser un homme d’une autre religion.

Les ambassades de Grande Bretagne, des États-Unis et des Pays-Bas sont intervenues auprès des autorités soudanaises afin de condamner ce jugement et demander la libération de Meriam.

Le gouvernement soudanais est tenu de respecter les obligations qu’il a acceptées dans le cadre des lois internationales protégeant les droits de l’homme.

Pourtant, notre inquiétude pour le sort de Meriam est légitime : le président Omar el Béchir, poursuivi – en vain jusqu’à présent – par la Cour Pénale Internationale, pour crimes contre l’humanité et génocide à l’encontre de la population civile, noire et musulmane, de la province soudanaise du Darfour, a montré le peu de cas qu’il faisait des injonctions internationales.

Nous devons nous mobiliser pour que Meriam soit libérée immédiatement et que soient annulées toutes les charges qui pèsent sur elle.

Il faut sauver Meriam !




Retour à la rubrique


Source/Lien : Collectif Urgence Darfour



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org