Aujourd'hui : Dimanche, 19 août 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Revue de presse - Le Collectif VAN cité dans un article de la Libération
Publié le : 04-04-2018

Le Collectif VAN est cité dans un article de la Libération en date du 30 mars 2018, intitulé "Fusillade à Colomiers : le mystérieux profil du ressortissant azéri pris pour cible".











Libération

Fusillade à Colomiers : le mystérieux profil du ressortissant azéri pris pour cible

Par Jean-Manuel Escarnot — 30 mars 2018 à 18:19

Un homme se présentant comme un journaliste en exil, a été visé par des tirs vendredi matin, dans l'agglomération toulousaine. Son pronostic vital est engagé. Sa femme, qui se trouvait à ses côtés, est décédée.

Règlement de comptes ou assassinat commandité ? Rahim Namazov, 39 ans, un homme qui se présentait comme un journaliste azéri en exil en France et son épouse Aïda, 39 ans, ont été la cible de tirs vendredi matin à 9 heures à Colomiers, une commune résidentielle de l’agglomération toulousaine. Grièvement blessé au cou Rahim Namazov aurait lui même conduit sa femme aux urgences de l’Hôpital Purpan, à Toulouse, où elle est décédée dans la matinée. Le pronostic vital de Rahim Namazov est engagé. L’enquête a été confiée au service régional de police judiciaire de Toulouse.

Selon les premiers éléments, le couple circulait en voiture dans l’allée Blaise-Pascal dans le quartier du Perget, une zone résidentielle de la ville. Il venait de déposer ses enfants à l’école primaire Alain-Savary quand, à bord d’un véhicule, un ou plusieurs tireurs ont ouvert le feu. De nombreux impacts ont été relevés. Un hélicoptère de la gendarmerie survolait la zone dans la matinée. Les employés de l’agence Pôle Emploi, proche de la scène de crime, sont restés confinés dans leurs locaux avant d’être entendus par les enquêteurs.
«Membre de la mafia en exil»

Selon une source proche de l’enquête, Rahim Namazov, arrivé à Toulouse en 2010, aurait récemment évoqué des menaces auprès de la police sans en préciser la teneur. Dans son pays, l’Azerbaïdjan, son activité de journaliste lui aurait, selon ses dires, valu d’être menacé de mort et d’être emprisonné à plusieurs reprises avant son expulsion. Ces faits lui auraient permis d’obtenir le statut de réfugié politique en France. Sur sa page Facebook, ce dernier se présentait récemment comme «vacataire administratif à la mairie de Toulouse», une information démentie par la mairie et Toulouse Metropole. Un élément troublant dans la personnalité de cet homme actuellement entre la vie et la mort à l’hôpital.

Son parcours semble l’être tout autant. Selon le collectif Vigilance arménienne contre le négationnisme (VAN), cité par la Dépêche du Midi, le journaliste enquêtait sur une «mafia des organes» au sein de l’armée de son pays. D’autres sources sont cependant plus méfiantes sur son profil de journaliste d’investigation. L’une d’entre elles, la journaliste Khadija Ismaïlova, emprisonnée plusieurs fois en Azerbaïdjan, a réagi sur Facebook, en affirmant que Rahim Namazov avait usurpé la fonction de journaliste afin d’obtenir l’asile en France. «Il a abandonné l’idée ensuite et s’est présenté comme un membre de la mafia en exil, ce qu’il n’était pas. Il s’est confronté sur Instagram et YouTube à un mafieux tout juste sorti de prison – Lotu Guli’. » Selon plusieurs sources citées par le Monde, l’homme, ancien militaire, aurait en réalité collaboré brièvement avec un bulletin d’information de l’armée azérie. En Azerbaïdjan, il aurait été condamné à trois reprises pour des crimes économiques.

Dans les rues de Colomiers, ville de 38 000 habitants, l’émotion est forte. Les victimes n’avaient jamais fait parler d’elles, indique la Ville.

http://www.liberation.fr/france/2018/03/30/fusillade-a-colomiers-le-mysterieux-profil-du-ressortissant-azeri-pris-pour-cible_1640100




Retour à la rubrique


Source/Lien : Libération



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org