Aujourd'hui : Vendredi, 24 novembre 2017
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU
Publié le : 09-09-2015

ONU

8 septembre 2015
Point de presse quotidien

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Déclaration du Secrétaire général sur les réfugiés

Le Secrétaire général a parlé aux chefs de gouvernement de l’Autriche, de la République tchèque, de l’Allemagne, de la Grèce, de la Hongrie, de la Pologne et de la Slovaquie pour discuter de l’arrivée des réfugiés et des migrants en Europe.

Reconnaissant les difficultés que cela pose à certains États Membres, le Secrétaire général a insisté sur la responsabilité individuelle et collective des États européens de réagir de façon responsable et de manière humaine. Il a souligné que la grande majorité des gens qui arrivent en Europe sont des réfugiés fuyant la guerre et la violence, qui ont le droit de demander l’asile sans aucune forme de discrimination.

Réfugiés

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour les migrations internationales et le développement, M. Peter Sutherland, a souligné aujourd’hui à Genève, devant la presse, que les réfugiés doivent être traités comme des êtres humains.

Il a ajouté que la communauté des migrants dans son ensemble, y compris les migrants économiques, ne sauraient être écartés d’un revers de main ou par de simples déclarations sur la détermination à les rapatrier chez eux.

M. Sutherland a noté que les Nations Unies défendent la dignité et l’égalité entre les individus et ne peuvent en aucun cas tolérer ou accepter les propos des gouvernements qui, par exemple, disent que les réfugiés doivent être définis en fonction de leur religion lorsqu’il s’agit d’assumer les responsabilités vis-à-vis d’eux.

Il a aussi déclaré qu’il n’est pas acceptable qu’au sein des régions, le partage du fardeau ne se fasse pas de manière transparente, juste et équitable.

Pour sa part, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a indiqué aujourd’hui que des femmes et des enfants demandeurs d’asile en Europe continuent de passer en nombres croissant par l’ex-République yougoslave de Macédoine et la Serbie.

Près de 10 000 personnes dont 40% de femmes et d’enfants ont été enregistrés à Gevgelija à la frontière entre la Grèce et l’ex-République yougoslave de Macédoine, entre le 1er et le 6 septembre, alors que près de 8 000 personnes ont été enregistrés à la visse frontalière de Presevo en Serbie.

L’UNICEF et ses partenaires continuent à élargir leurs services humanitaires dans les centres de réception installés dans les deux pays.

Syrie

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué que la détérioration de la situation en Syrie et dans les pays voisins pousse des milliers de Syriens à tout risquer dans des voyages dangereux vers l’Europe.

Pour les 4 millions de réfugiés qui sont déjà dans les pays voisins, l’espoir s’amenuise au fur et à mesure qu’ils s’enfoncent davantage dans une pauvreté abjecte.

Des études menées récemment en Jordanie et au Liban indiquent une augmentation sensible de la vulnérabilité parmi les réfugiés alors que les programmes qui leur sont destinés manquent de fonds.

Entretemps, le Programme alimentaire mondial (PMA) a dû retirer 229 000 réfugiés en Jordanie de son aide alimentaire au début de ce mois.

De son côté, l’Envoyé spécial pour la Syrie, M. Staffan de Mistura, a parlé à la presse hier à Bruxelles et expliqué comment, cinq ans après le début du conflit, les Syriens perdent espoir, beaucoup d’entre eux fuyant en Europe alors que les combats continuent. Il a reconnu que l’arrivée des réfugiés syriens exerce une pression énorme sur l’Europe aujourd’hui mais a exhorté les leaders européens à y répondre en recevant les réfugiés avec dignité.

Dans le même temps, M. de Mistura, a ajouté qu’il faut faire renaître l’espoir parmi les Syriens, soulignant que c’est le sens même des consultations de Genève. Le Communiqué de Genève, a-t-il dit, est une feuille de route qui offre une chance de discuter. L’alternative, a-t-il prévenu, serait que Daech continue à avancer, en sachant que les seuls perdants ne seraient que les Syriens.

Déclaration du Secrétaire général sur la responsabilité de protéger

Au cours du dialogue interactif informel que l’Assemblée générale tient aujourd’hui sur la responsabilité de protéger (R2P), le Secrétaire général a exhorté les gouvernements et les entités des Nations Unies à faire plus pour réagir plus vite, prévenir les atrocités et aider les États à protéger leurs citoyens.

En 2005, les dirigeants du monde ont adopté le Document final du Sommet mondial pour protéger les populations des crimes internationaux les plus flagrants et s’entraider dans cet effort.

Dix ans plus tard, le Secrétaire général a exhorté les États Membres, en particulier le Conseil de sécurité, à passer de la compréhension à l’action. Il a souligné trois domaines d’action: la nécessité de préserver une marge de manœuvre politique pour pouvoir prévenir et répondre aux atrocités, celle de renforcer la connexion entre l’alerte rapide et l’action et celle de montrer le courage de reconnaître les signes de risque et de s’y attaquer publiquement.

S’agissant de la Syrie, le Secrétaire général a dit que les parties au conflit ont montré un mépris manifeste pour la vie humaine. Le conflit est une tragédie colossale pour la Syrie et un symbole honteux des divisions internationales, a-t-il ajouté.

La Conseillère spéciale sur la R2P, Mme Jennifer Welsh, et son homologue chargé de la prévention du génocide, M. Adama Dieng, ont donné une conférence de presse cet après-midi.

Ukraine

Près de 8 000 personnes ont été tuées dans l’est de l’Ukraine depuis la moitié du mois d’avril, a indiqué aujourd’hui le Haut-Commissaire aux droits de l’homme dont le Bureau a publié son onzième et dernier rapport de la Mission de surveillance des droits de l’homme de l’ONU dans le pays.

Le Haut-Commissaire a jouté que le bombardement de zones résidentielles de part et d’autre de la ligne de contact a conduit à une augmentation troublante du nombre de dégâts civils au cours des trois derniers mois.

Il a souligné qu’il faut faire plus pour protéger les civils et mettre totalement fin aux hostilités, conformément à l’Accord de cessez-le-feu de février.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) travaillent avec le Ministère de la santé pour organiser une campagne de vaccination visant 900 000 enfants, tant dans les zones contrôlées par le Gouvernement que dans celles aux mains des acteurs non étatiques.

Cette campagne intervient après que deux cas de polio ont été confirmés dans le sud-ouest du pays à la fin du mois d’août et que plusieurs cas suspects sont en train d’être vérifiés.

L’éruption est due à une faible couverture d’immunisation depuis 2008.

République centrafricaine

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous, vient d’achever une visite de quatre jours en République centrafricaine.

Plus tôt dans la journée, il a fait de Bambari une « zone exempte d’armes ». Il a expliqué que la décision a été prise pour assurer la libre circulation et l’intégrité physique de la population civile ainsi que l’accès humanitaire aux personnes vulnérables.

La décision intervient après la visite du Secrétaire général adjoint à Bambari au cours du week-end où la population a réclamé plus de protection contre les groupes armés.

Pendant sa visite, M. Ladsous s’est aussi entretenu avec les autorités provisoires de la Commission électorale, leur réitérant l’appui des Nations Unies au pays, avant les élections prévues le mois prochain. M. Ladsous a souligné qu’il s’agit d’une phase cruciale et que le calendrier doit être respecté.

Le Secrétaire général adjoint s’est également entretenu avec le personnel de la Mission de l’ONU (MINUSCA) avec lequel il a parlé de la lutte contre les abus et l’exploitation sexuels.

Azerbaïdjan

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a condamné aujourd’hui la répression en cours contre la société civile et les voix indépendantes en Azerbaïdjan.

Il a ajouté que malgré les appels répétés au Président et aux autres hauts responsables, les pressions indues, les harcèlements et les intimidations des autorités publiques contre les journalistes, les défenseurs des droits de l’homme et les activistes continuent à être signalés.

Cisjordanie

Un rapport du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) signale que, conformément aux données officielles publiées par les autorités israéliennes, plus de 11 000 ordres de démolition concernant un nombre estimé à 13 000 propriétés palestiniennes, dont des maisons, sont actuellement « en suspens » dans la zone C de la Cisjordanie.

Ces ordres aggravent la vulnérabilité des millions de ménages palestiniens pauvres, dont certains courent le risque imminent d’être déplacés de force.

Le rapport est publié dans le contexte d’une augmentation du nombre des démolitions en Cisjordanie, 143 propriétés palestiniennes ayant été démolies au mois d’août, soit le nombre le plus élevé en cinq ans.

Le Secrétaire général appelle les autorités israéliennes à cesser les démolitions des propriétés palestiniennes, à retirer les plans qui donneraient lieu à un transfert forcé des communautés palestiniennes et à mettre en œuvre un régime de planification et zoning inclusif qui répondrait aux besoins de développement communautaire et résidentiel palestinien.

Journée internationale de l’alphabétisation

La Journée internationale de l’alphabétisation est commémorée aujourd’hui et dans son message, le Secrétaire général appelle les gouvernements et les partenaires, y compris le secteur privé, à unir leurs forces pour faire de l’alphabétisation universelle une composante essentielle de l’avenir que nous voulons.

Déforestation

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a publié hier l’évaluation des ressources forestières mondiales qui montre que les forêts du monde continuent à rétrécir avec l’augmentation de la population et le fait que de plus en plus de terres forestières sont consacrées à l’agriculture et autres formes d’exploitation.




Retour à la rubrique


Source/Lien : ONU



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org