Aujourd'hui : Samedi, 20 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
A la Une - Turquie : Expression murale chez les Unités spéciales
Publié le : 15-05-2018

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose cette analyse d'Etienne Copeaux, chercheur français spécialiste de la Turquie, publiée sur son blog susam-sokak.fr le 13 mai 2018.


Légende photo : e gauche à droite et de haut en bas: le drapeau déployé par les commandos; "L'Etat est de retour" (sous le slogan, les trois croissants schématisés); "Vous allez voir la force du Turc" et sur le mur de droite: "Loups gris" - les trois croissants - La Touranie c'est notre idéal; "Vous allez devoir vous incliner devant le Turc" (avec nombreux signes des trois croissants); "On ne négocie pas avec des terroristes, on leur chie sur la tête!"


susam-sokak.fr

Expression murale chez les Unités spéciales

Publié par Etienne Copeaux

13 Mai 2018, 15:28pm

Dans les deux articles précédents, j'ai proposé une analyse de l'idéologie, des stéréotypes et des représentations qui sous-tendent l'action des « forces spéciales » de la gendarmerie (JÖH) et de la police (PÖH) au Kurdistan de Turquie, en 2015-2016, et en Syrie, lors de la conquête d'Afrin en 2018. Je m'étais attaché à la profération de la parole proclamant l'unicité de Dieu, dite tekbir, par ces troupes, puis au contenu du serment qu'on leur fait prêter avant de partir en opération (cf. "Unités spéciales et unicité de Dieu" et "Le serment des Unités spéciales". Je propose d'examiner maintenant un troisième élément de discours, graphique cette fois.

Après les opérations de l'hiver 2015-2016, qui, s'appuyant sur des mesures de couvre-feu inhumaines, ont abouti à la réduction des « zones libres » tenues par le PKK dans les villes du sud-est du pays, et à la destruction de quartiers entiers, la population kurde a dénoncé le marquage du territoire conquis par le vainqueur. En effet, les murs des immeubles, l'intérieur de nombreuses habitations, commerces, écoles et autres bâtiments publics étaient recouverts d'inscriptions taguées à la bombe de peinture aérosol. De nombreuses vidéos attestent de ce que la bombe aérosol faisait partie de l'équipement de certains membres des commandos. Il n'y a aucun mystère, aucune dissimulation : les membres des commandos de gendarmerie et de police signent leurs inscriptions, ils sont fiers de leurs méfaits, de leurs méthodes, des « valeurs » qui les animent, et tiennent ensuite à les partager sur les réseaux sociaux.

Symétrique du rituel de départ en opération (profération du tekbir et prestation de serment), ce rituel des inscriptions murales y met un terme en exprimant, sur les ruines du terrain conquis, l'idéologie du vainqueur. Le « tag » sur les murs est à la fois une marque de prise de possession, une affirmation victorieuse de ses propres valeurs, une menace adressée à l'adversaire, et une volonté d'humiliation du vaincu. Il est essentiel que l'inscription murale soit vue par les Kurdes, sur les lieux et dans toute la Turquie, mais aussi par la partie de la population turque qui approuve ces opérations au Kurdistan. Aussi le tag sur les murs n'est-il que la première étape d'un processus de communication. Une fois tagué, le slogan est vu de visu par les habitants ; photographié et diffusé sur les réseaux sociaux, il est vu par le public, et interprété par chacun selon ses opinions. Ensuite, les slogans tagués sont commentés, approuvés ou réprouvés, sur ces mêmes réseaux sociaux et dans les médias, soit sous forme de commentaires postés par les internautes, soit sous forme de « sujets » des bulletins d'information à la télévision.


Lire la suite sur le blog d'Etienne Copeaux susam-sokak.fr


Retour à la rubrique


Source/Lien : susam-sokak.fr



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org