Aujourd'hui : Samedi, 20 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Agenda - Paris : L'Arménie à l'honneur du Festival Francophonie Métissée
Publié le : 09-10-2018

Agenda - Paris : L'Arménie à l'honneur du Festival Francophonie Métissée - Collectif VAN - www.collectifvan.org - Alors que le XVIIe Sommet de la Francophonie se tiendra les 11 et 12 octobre 2018 dans la capitale arménienne, Erevan, un événement fait écho à Paris à cette célébration de la Francophonie. Le Festival Francophonie Métissée - qui se déroule à Paris du 25 septembre au 9 octobre 2018 - met ainsi l'Arménie à l'honneur. Qu'il s'agisse de concerts, de films, de documentaires, de lectures, de nombreux artistes dont les racines plongent dans l'histoire de l'Arménie, sont les têtes d'affiche de ce festival organisé par le Centre Wallonie-Bruxelles de Paris. Ce centre culturel - créé en 1979, en plein centre de Paris, en face du Centre Pompidou - a pour but la promotion des artistes et créateurs de la Communauté française de Belgique à Paris et en France. Réservez vite vos places sur le site de CWB pour ne rien rater du programme éclectique qui vous permettra d'apprécier tour à tour les musiciens André Manoukian et Rostom Khachikian, les cinéastes Serge Avédikian et Comes Chahbazian, ainsi que les auteurs de nombreux courts-métrages et documentaires. "La question de l'identité sous-tend toute cette édition, avec des interrogations sur les racines et le respect des traditions, avec une attention à l'Autre et l'acceptation des différences, qu'elles soient sociales ou intimes" annonce l'équipe du CWB dans le dossier de presse adressé au Collectif VAN.


FESTIVAL FRANCOPHONIE MÉTISSÉE

Cinéma, danse, littérature et musique

Depuis vingt-cinq ans, le Centre Wallonie-Bruxelles célèbre la francophonie à travers un dialogue interculturel. Le croisement d’oeuvres artistiques de divers pays francophones affirme une valeur essentielle de la culture, celle d’un possible langage universel.


Le Festival Francophonie Métissée reçoit le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie, du Ministère de la Culture et de la Communication (France), de TV5MONDE, de Wallonie-Bruxelles International, du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Festival international du film francophone de Namur, du Film Fund Luxembourg, de la Mission culturelle du Luxembourg en France et de Ciné +.


25 Septembre > 09 Octobre 2018

Centre Wallonie-Bruxelles - Paris

Paris

Centre Wallonie-Bruxelles - 127-129, Rue Saint-Martin 75004 Paris 01 53 01 96 96 - INFO@CWB.FR


Programme

___________________

André Manoukian / Rostom Khachikian - AGENDA - Centre Wallonie-Bruxelles de Paris

27 SEPTEMBRE 2018 20:00

De 60 à 70 minutes sans entracte

Salle de spectacle
46 rue Quincampoix
75004 Paris
Achetez vos places
10€
8€ (réduit)
5€ (groupe)

« Mes rêves d’Orient »

L’amour du verbe, la passion des muses, les transpirations psycho-érotiques de la moustache ne font pas oublier qu’André Manoukian est un pianiste de jazz avant tout.

Si ses aventures l’ont conduit de la Berklee College of Music vers des rivages plus médiatiques (Nouvelle Star, France Inter), il n’a jamais perdu pour autant sa boussole musicale.


Aujourd’hui, le répertoire sacré arménien de ses ancêtres lui ouvre un monde de nouvelles sonorités, comme en témoigne son nouvel album Apatride sorti en novembre 2017.

Avec Rostom Khachikian, maitre du Duduk, ce hautbois arménien qui sonne comme « une femme qui pleure d’extase », le duo nous invite vers un Orient rêvé, un paradis perdu, entre Bill Evans et Erik Satie, vers une musique expressive et sensible, portant beau la mélancolie.

https://www.cwb.fr/agenda/andre-manoukian-rostom-khachikian

______________

27e Quinzaine du cinéma francophone

01 > 09 OCTOBRE

Salle de cinéma
46 rue Quincampoix
75004 Paris
Achetez vos places
5 €, 3 € (réduit).
Pass Festival : 20 €


Festival annuel non compétitif, cette 27e édition met le cinéma arménien à l’honneur.

Ouverture le lundi 1er octobre à 20h - Séances à 18h et à 20h

Comes Chahbazian présente ses documentaires : Ici-bas, tourné à Erevan en 2010, vingt ans après la chute de l’empire soviétique, et Rhythm&Intervals, récompensé au Festival Filmer à tout prix, qui suit au plus près le jeune violoncelliste Sevak. Le grand documentariste Artavazd Pelechian est évoqué par le portrait inédit réalisé par Vincent Sorrel.

Serge Avédikian présente son court métrage d’animation, Chienne d’histoire, Palme d’or à Cannes en 2010, et le premier long métrage qu’il a coréalisé et interprété, Le Scandale Paradjanov ou la vie tumultueuse d’un artiste soviétique.

La Quinzaine est aussi l’occasion de découvrir une sélection de courts et longs métrages, fictions et documentaires inédits en avant-première, en provenance du Sud et du Nord de l’espace de la Francophonie. Découvrez vingt films en treize séances, émanant de huit pays : Arménie, Rwanda, France, Belgique, Mali, Luxembourg, Etats-Unis et Tunisie.

La question de l’identité sous-tend toute cette édition, avec des interrogations sur les racines et le respect des traditions, avec une attention à l’Autre et l’acceptation des différences, qu’elles soient sociales ou intimes.
Ainsi, les deux soldats perdus dans la forêt tropicale rwandaise de The mercy of the jungle de Joël Karekezi, la jeune danseuse et son père dans Girl de Lukas Dhont (Caméra d’or, Queer Palm Prix Fiprescie, Prix d’interprétation Un Certain Regard, Cannes 2018), le voyageur étranger et les paysans dans Gutland de Govinda Van Maele, les parents et Sami dans Mon cher enfant de Mohamed Ben Attia (sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, Cannes 2018). Autant de héros du quotidien au destin extraordinaire qui aident à comprendre le monde tel qu’il va.

https://www.cwb.fr/agenda/27e-quinzaine-du-cinema-francophone

_______________


Récit d'Arménie

Par Serge Avédikian et Marianne Denicourt

Lecture

08 OCTOBRE 2018 20:00

Salle de spectacle
46 rue Quincampoix
75004 Paris
Achetez vos places
5€

Dans le cadre du Festival Francophonie Métissée, les deux comédiens proposeront un parcours dans la littérature arménienne, depuis le Vème siècle jusqu’à nos jours. Les extraits seront lus en français et en arménien.

La terre arménienne, qui a porté parmi les plus « absolues tragédies » de l’Histoire et qui porte naturellement à l’exaltation mystique, ne pouvait pas échapper à l’écriture.

L’âge d’or de cette écriture, au V siècle après J.-C., est celui des historiens qui n’hésitent pas à poétiser le réel. L’incomparable Krikor Naragatsi, moine du Xe siècle, en appelle sans cesse à Dieu lui-même, et ses prières sont celles d’un Sisyphe miné par le sens de l’échec et les défaillances de l’âme.

Plus humain encore et plus ordinaire, cinq siècles plus tard, c’est Nahapet Koutchak, le prêtre tiraillé par l’enchantement et par les exigences de sa vocation, qui sera lu.

Et comme la littérature française à son La Fontaine, les lettres arméniennes ont Toumanian, qui puise dans la vie ordinaire du peuple arménien tout ce qu’il faut pour parler de l’homme même, lui qui a connu les deuils personnels et ceux de toute une nation en 1915.

Des auteurs de la république soviétique, on peut retenir Aksel Bakounts, dont l’écriture à une profondeur mystérieuse et le flamboyant Yeriché Tcharents. Tous deux ont disparu lors des purges staliniennes de 1937. Cette même république se clôt avec les ultimes poèmes de Paraouïr Sevak, écrivant avec l’intuition qu’une révolution de la vérité est à faire ou à venir. L’indépendance politique de l’Arménie devait forcément conduire ces écrivains les plus grands à prendre le contre-pied des formes compassées ou passéistes des règles soviétiques, telle Violetta Krikorian, pour qui la poésie n’est pas à vendre ou Marine Petrossian, miniaturiste de l’intime infini des choses.

En France, Marc Nichanian, philosophe et écrivain, conduit une réflexion continue depuis plusieurs décennies sur le génocide dans ses rapports à l’écriture.

https://www.cwb.fr/agenda/recits-darmenie


Lire aussi :

Agenda - Concert/Mes Rêves d’Orient : André Manoukian et Rostom Khachikian

Agenda - Paris : 27e Quinzaine du cinéma francophone met le cinéma arménien à l’honneur



Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Paris : L'Arménie à l'honneur du Festival Francophonie Métissée



Source/Lien : Festival Francophonie Métissée - CWB Paris



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org