Aujourd'hui : Dimanche, 20 août 2017
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Lettre au Président de la République
Publié le : 02-02-2012

Le Collectif VAN a préparé une Lettre au Président de la République afin que le gouvernement de Nicolas Sarkozy défende, devant le Conseil Constitutionnel, la loi pénalisant la négation des génocides et que le Président puisse la promulguer au plus vite. Chacun peut utiliser cette lettre en ajoutant ses coordonnées personnelles, complétant ainsi celles du Collectif VAN. Ce courrier est à adresser de toute urgence par voie électronique, via le formulaire de contact de l'Elysée, et par voie postale (dispense de timbrage).

[Vos coordonnées]

Monsieur Nicolas Sarkozy
Président de la République - Palais de l’Élysée
55, Rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris France
http://www.elysee.fr/president/la-presidence/ec
rire-au-president/adresser-vos-messages-a-nicolas-sarkozy.11220.html


[Ville], le 2 février 2012


Monsieur le Président,

Je me permets de vous adresser ce courrier suite à l’adoption, le 23 janvier 2012, de la loi sanctionnant la pénalisation des génocides reconnus par la France. Notre immense soulagement a été de courte durée puisque le Conseil Constitutionnel a été saisi par des parlementaires de tous bords pour faire invalider cette loi.

Citoyen(ne) de cette République française des droits de l’homme, j’en appelle à vous afin que vous preniez les mesures qui s’imposent, car vous seul – ou votre gouvernement - êtes habilité à défendre, devant le Conseil constitutionnel, la loi pénalisant la négation des génocides et à faire obstacle à ceux qui, de facto, préfèrent protéger l’Etat turc plutôt que leurs propres concitoyens.

L’acharnement de certains parlementaires français est d’autant plus malvenu qu’il répond à une demande de l’ambassadeur de Turquie en France, adressée aux opposants à la loi. Cette ingérence représente une violation du mandat de tout diplomate étranger et porte atteinte aux conditions essentielles de la souveraineté nationale.

J’apprends que si la loi venait à être invalidée vous déposeriez dans les plus brefs délais un nouveau texte de loi. Cela vous honore, mais ce serait trop tard au vu du calendrier parlementaire de cette année électorale. La presse turque se gausse de vos réactions en faisant référence à un message que vous auriez envoyé au Premier ministre Erdogan après le vote de la loi, lui signalant que vous aviez 15 jours pour la promulguer. Ce qui, selon les observateurs turcs, signifie : « Je vous donne une chance de convaincre les politiques français. » (HDN du 02/02/12).

Il me paraîtrait assez incroyable qu’après vos engagements forts en faveur d’une loi pénalisant un négationnisme odieux, diligenté sur les territoires de la République par un Etat tiers, vous ayez finalement cédé aux pressions et manipulations négationnistes : cela reviendrait à encourager, en France, la contestation de tous les génocides et de mettre en péril la Loi Gayssot, comme vous l’avez souligné à juste titre.

Le premier ministre turc, M. Erdogan, a fait preuve depuis décembre 2011, d’une grossièreté indicible à l’encontre de votre père, de vous-même, et de la France. Que celle-ci s’abaisse devant l’arrogance d’un État négationniste serait tout simplement impensable. Sans compter que cette démission porterait un coup terrible à tous les démocrates turcs qui se sont engagés – au péril de leur vie – en faveur de la loi, seule garante, selon eux, d’une démocratisation de la Turquie.

A l’heure où l’on apprend que l’éditeur Ragip Zarakolu, qui du fond de sa prison turque a soutenu ce texte, est officiellement candidat pour le Prix Nobel de la Paix, je vous adjure de tenir vos promesses et de contribuer à redonner à la France la place qu’elle a toujours tenue dans le combat contre l’oppression.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma plus haute considération.

[Signature]

Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083 - 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : 09 50 72 33 46
Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org


Récapitulatif de faits problématiques


Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Lettre Ambassade de Turquie en France
 Lettre à Nicolas Sarkozy




   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org