Aujourd'hui : Samedi, 29 avril 2017
 Veille Media Contact
 
 
 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Le Collectif VAN sur le Huffington Post « Talaat Pacha, le Hitler turc, acquiert ses lettres de noblesse en France »
Lire la suite

Après le rejet par le Conseil constitutionnel de la loi Boyer pénalisant la négation de tous les génocides reconnus par la loi, le Collectif VAN (Vigilance arménienne contre le négationnisme) exprime sa consternation et son indignation de voir le négationnisme protégé en France au nom "de la liberté d'expression et de communication". Le Collectif VAN vous invite à lire cet article de Séta Papazian, présidente du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] publié le 1er mars 2012 sur le site Le Huffington Post.
 suite

Le Collectif VAN dénonce : l'argent du crime finance la négation du génocide
Lire la suite

Sollicités par l’Ambassadeur de Turquie en France et des groupes de pression franco-turcs, des parlementaires français ont saisi le Conseil constitutionnel afin d’obtenir l’invalidation de la loi du 23 janvier 2012 pénalisant la négation des génocides, dont celle du génocide arménien. Les Sages doivent rendre leur verdict ce 28 février. Jean-Louis Debré va-t-il se déporter comme deux de ses collègues épinglés par le Canard enchaîné ? Lors des débats du 18 mai 2006, celui qui était alors Président de l’Assemblée nationale, avait précipitamment levé la séance pour éviter un vote qu’il pressentait favorable à l'adoption de la loi pénalisant la négation du génocide arménien. Difficile pour lui de prétendre, dans ces conditions, ne pas être en porte-à-faux. Sans parler de l’affaire de la plaque commémorative d’Evreux, posée en 2006, et dont on apprend aujourd’hui qu’elle avait été sciée en deux afin de supprimer la partie mentionnant le génocide arménien de 1915, parce que « jamais Jean-Louis Debré [Maire d’Evreux] n’accepterait ce texte avec une référence au génocide des Arméniens ».
 suite

Communiqué du Collectif VAN/Khojalu : 20 ans de mensonge d’Etat
Lire la suite

Khojalu, Khojaly, Khojalou, Khodjalu, Xocali : les orthographes varient selon les langues utilisées mais il s’agit toujours du même lieu. Ce nom rappelle, depuis les 25 et 26 février 1992, le lieu d’une tragédie survenue durant le conflit opposant la petite République arménienne du Haut-Karabakh (RHK), à son puissant voisin azerbaïdjanais. Malgré les précautions prises par les forces armées de la RHK pour épargner les civils du camp adverse avec la mise en place d’un corridor humanitaire, certains habitants turcs azéris se sont retrouvés piégés au milieu des combats, hélas sacrifiés par des manœuvres politiciennes de leur propre bord, comme le confirment des témoignages azerbaïdjanais, et particulièrement, celui du président de l’époque, Ayaz Mutalibov. Destinées à l’origine à déstabiliser le pouvoir en place à Bakou, ces intrigues internes au pouvoir azéri laissent entrevoir – la description des faits en témoigne - de sordides calculs. Depuis 20 ans, le but poursuivi par l’Azerbaïdjan est devenu clair : accuser les Arméniens de génocide à Khojalu et obtenir leur condamnation sur la scène internationale. Le Collectif VAN vous propose la traduction d’une documentation préparée par le Département d’information du Ministère des Affaires étrangères de la République du Karabagh et vous rappelle le programme des manifestations parisiennes à la mémoire des victimes des pogroms anti-arméniens de Soumgaït.
 suite

Le Collectif VAN rend hommage aux Résistants de l'Affiche rouge
Lire la suite

Une foule nombreuse s'est pressée dans la Salle Nourhan Fringhian de l'Eglise arménienne de la rue Jean-Goujon à Paris, pour rendre hommage aux Résistants de l'Affiche rouge, morts pour la France, fusillés le 21 février 1944 sur le Mont Valérien. Séta Papazian, Présidente du Collectif VAN, a lu à la tribune les noms des 23 résistants, juifs polonais, arméniens, italiens, espagnols, hongrois et français, tombés dans leur combat commun contre le nazisme. Cette cérémonie était organisée pour la deuxième année consécutive par le rabbin Haïm Korsia, aumônier général israélite des armées et le Président de l'ANACRA (Association Nationale des Anciens Combattants et Résistants Arméniens), Antoine Bagdikian, dont nous reproduisons ici le discours. Vous retrouverez dans notre photothèque les clichés de Jean Manouk Yérémian que nous remercions ici.
 suite

Stand du Collectif VAN aux Assises annuelles de la lutte anti-négationniste
Lire la suite

Les 9è Entretiens de l'ESG Management School présentent : « Le négationnisme d’Etat » dans le cadre des Assises annuelles de la lutte anti-négationniste, dimanche 29 janvier 2012 de 9h30 à 18h. Le Collectif VAN, partenaire de ces Assises, tiendra un stand d'information sur le négationnisme.
 suite

Le Collectif VAN écrit aux Sénateurs : Riposte citoyenne contre le négationnisme
Lire la suite

Le Collectif VAN met à disposition de chacun, la lettre à envoyer à tous les représentants de la République française suivie du listing de faits et sites niant le génocide arménien en France. Les consultations ont déjà commencé au Sénat. Le vote de la loi Boyer aura lieu le lundi 23 janvier 2012, à 15h. Il est urgent que chacun, en rajoutant sa signature, fasse l’effort d’envoyer par mail ce courrier, au moins, à ses propres sénateurs. En vous remerciant de votre coopération. Pour un meilleur suivi de cette action commune, veuillez mettre l'adresse "contact@collectifvan.org", en copie de votre mail aux élus.
 suite

Stand du Collectif VAN à la Semaine de la mémoire à Ivry
Lire la suite

L’Association pour la mémoire des enfants juifs déportés d’Ivry, a l’honneur de vous inviter à une cérémonie autour de « L’Arbre aux enfants » le vendredi 27 janvier 2012 à 10h30 et à une conférence « Génocide : transmettre et entendre », le samedi 28 janvier 2012 à 14h dans le cadre de la Semaine de la mémoire, organisée par la ville d’Ivry-sur-Seine. Le Collectif VAN, partenaire de ce colloque, tiendra un stand à Ivry l'après-midi du samedi 28 janvier 2012. Mairie d'Ivry, Salle des fêtes. Esplanade Georges Marranne 94200 Ivry sur Seine.
 suite

Le Collectif VAN invité sur BFM TV Business
Lire la suite

Mercredi 25 janvier 2012, de 14h à 14h45, l'émission « Grand Paris » animée par Caroline Brun sur BFM TV Business, traite de la thématique : "L’ile de France face au génocide arménien". Y sont invités Philippe Kaltenbach, Sénateur Maire de Clamart (PS), Séta Papazian, Présidente du Collectif VAN, Hugues Rondeau, Maire de Bussy Saint Georges (PR), Demir Onger, directeur du Centre culturel Anatolie à Paris.
 suite

Le Collectif VAN invité sur LCP
Lire la suite

Le Collectif VAN était invité sur LCP (La Chaîne Publique) le 24 janvier 2012 (diffusion à 20h50 et à 0h30). "C’était la dernière ligne droite : le Sénat a adopté le projet de loi sur la pénalisation de tout génocide dont le génocide arménien de 1915. Officiellement, la France reconnaît deux génocides : celui des juifs pendant la Seconde guerre mondiale, et celui des Arméniens mais ne punissait jusqu’à présent que la négation du premier.
 suite

Esther Benbassa contre les "propos négationnistes"
Lire la suite

Le 19 janvier 2012, le Collectif VAN revient sur l’interview de la sénatrice Esther Benbassa sur Radio MIT (radio franco-turque qu’elle qualifie de négationniste). Retranscription par le Collectif VAN.
 suite

Le Collectif VAN écrit aux Sénateurs : Votez la loi contre le négationnisme
Lire la suite

La proposition de loi portant transcription de la Décision-Cadre européenne contre le racisme, la xénophobie et le négationnisme des génocides, portée par la députée Valérie Boyer et adoptée par une majorité de parlementaires, tous partis confondus, le 22 décembre 2011 à l’Assemblée nationale, sera présentée pour ratification au Sénat le 23 janvier 2012 à 15h. Pour réagir à la désinformation grossière et insultante qui s’est déversée dans tous les médias, il importe de convaincre le maximum de sénateurs, de la nécessité de cette loi destinée à protéger, sur le territoire de la République, les citoyens agressés par un négationnisme d’Etat virulent, celui d’Ankara : car ce mensonge étatique, téléguidé par la Turquie, s’infiltre dans toutes les sphères civiles, politiques, culturelles, pédagogiques et économiques de notre société et menace la paix civile en distillant la haine et le racisme contre « les Arméniens ». Le Collectif VAN met ci-dessous, à disposition de chacun, la lettre à envoyer à tous les représentants de la République française suivie du listing de faits et sites niant le génocide arménien. Les consultations ayant déjà commencé au Sénat, il est urgent que chacun, en rajoutant sa signature, fasse l’effort de l’envoyer par mail, au moins, à ses propres sénateurs. En vous remerciant de votre coopération. Pour un meilleur suivi de cette action commune, veuillez mettre l'adresse "contact@collectifvan.org", en copie de votre mail aux élus.
 suite

Négationnisme : le président de la Licra en faveur de la loi
Lire la suite

Le 10 janvier 2012, suite à la publication sur le site négationniste Turquie News d’un communiqué en date du 27 décembre 2011 – et qui aurait été diffusé par la Licra mais qui n’a pourtant pas été publié sur le site de l’association - le Collectif VAN a saisi de toute urgence ses partenaires de la Licra et a été convié à discuter le 10 janvier 2012 avec le président de la Licra, Alain Jakubowicz, et l’avocate Sabrina Goldman. La Licra avait tenu à connaître quelles autres associations arméniennes nous souhaitions (ou non) voir participer à cette réunion de mise au point. Sur notre proposition, ont été invités, Ara Toranian, Co-Président du CCAF, et Laurent Leylekian pour l’Observatoire Arménien. Durant les échanges avec la direction de la Licra, Alain Jakubowicz a annoncé la prochaine tenue d’un débat - interne à la Licra - sur la loi pénalisant la négation du génocide arménien.
 suite

Le Collectif VAN sur L'Arche/Génocide arménien: le dérapage de Pierre Nora (I)
Lire la suite

Contrairement à ce qu'en pensent certains hommes politiques, les atteintes à la dignité des victimes et des descendants de rescapés du génocide arménien sont légions en France. A la suite du dérapage de Pierre Nora, historien, sur France-Inter le mercredi 12 octobre 2011, le Collectif VAN avait réagi le lundi 14 novembre 2011 sur le site de l’Arche, par une tribune en deux parties exposant les manoeuvres, pressions et chantages de la diplomatie d'Ankara plus que jamais d'actualité à la veille des débats qui vont se dérouler ce jeudi 22 décembre 2011 à l'Assemblée Nationale. "L’historien voudrait mettre sa corporation à l’abri de toute loi. C’est oublier que la société évolue chaque jour vers une marchandisation plus grande de l’activité historique et que personne n’en contrôle la déontologie. Si 1915 est devenu une question relevant de la justice et du politique, on le doit à la négation permanente de l’Etat turc dans toutes les instances nationales et internationales, à la complaisance des nations dites démocratiques, mais aussi – et c’est regrettable – au manque d’implication des historiens : car sinon, comment expliquer qu’il ait fallu attendre la Loi n°2001-70 du 29 janvier 2001 relative à la reconnaissance du génocide arménien de 1915, pour que cet événement-phare de 14-18 soit abordé dans les manuels scolaires français ?" Voici la première partie de la tribune du Collectif VAN, publiée en novembre 2011 sur le site de l'Arche, média du Fonds Social Juif Unifié.
 suite

Le Collectif VAN sur L'Arche/ Génocide arménien: le dérapage de Pierre Nora -II
Lire la suite

Contrairement à ce qu'en pensent certains hommes politiques, les atteintes à la dignité des victimes et des descendants de rescapés du génocide arménien sont légions en France. A la suite du dérapage de Pierre Nora, historien, sur France-Inter le mercredi 12 octobre 2011, le Collectif VAN avait réagi le lundi 14 novembre 2011 sur le site de l’Arche, par une tribune en deux parties exposant les manoeuvres, pressions et chantages de la diplomatie d'Ankara plus que jamais d'actualité à la veille des débats qui vont se dérouler ce jeudi 22 décembre 2011 à l'Assemblée Nationale. "Pierre Nora s’élève contre la variante « arménienne » de la loi Gayssot au motif exécrable que la France ne serait pas responsable du génocide arménien. Faisons donc fi des 500 000 citoyens français descendants des réfugiés arméniens que la France a accueillis au lendemain de la Première Guerre mondiale. Et – bien que tout ceci appartienne à l’Histoire de France – oublions les volontaires et résistants arméniens, survivants du génocide de 1915, qui – de Verdun au Mont Valérien -, sont morts pour une autre idée de la solidarité nationale. Mais faut-il aussi passer à la trappe les multiples accords et traités concernant l’Empire ottoman, initiés ou paraphés par la France ? Le 20 octobre 1921, il y a 90 ans, se scellaient les accords franco-turcs d’Angora [Ankara], où notre pays a bel et bien engagé sa responsabilité. Puissance mandataire en Cilicie, la France se retirait de Turquie, abandonnant aux mains de l’armée kémaliste, la population arménienne rescapée du génocide de 1915, et qu’elle avait incité à réintégrer ses foyers. Ce fut une boucherie, suivie d’un nouvel exode pour des dizaines de milliers d’Arméniens. Les soldats de l’Armée française d’Orient qui ont versé leur sang dans cette petite Arménie au nord de la Syrie ont aujourd’hui, pour seul linceul, le mépris de M. Nora…" Voici la seconde partie de la tribune du Collectif VAN, publiée en novembre 2011 sur le site de l'Arche, média du Fonds Social Juif Unifié.
 suite

L’Arménie récompense le Collectif VAN
Lire la suite

Le mercredi 14 décembre 2011 à 19h, une réception était donnée au Pavillon Dauphine à Paris 16e par l'Ambassade d'Arménie, pour clôturer l’anniversaire des 20 ans de l’Indépendance de l’Arménie. A cette occasion, devant un public très dense, des personnalités et des associations ont reçu des récompenses honorifiques remis par l’Ambassadeur d’Arménie en France, M. Viguen Tchitetchian, au nom des ministères arméniens de la Culture et de la Diaspora. Alors que la diplomatie turque essaye régulièrement de classifier les Arméniens entre les bons et les méchants, à savoir les "gentils" Arméniens de la République d'Arménie qui ne se préoccupent pas du génocide de 1915, et les "méchants" Arméniens de la diaspora qui s'entêtent à demander justice, il est intéressant de noter que la République d'Arménie a rendu hommage au Collectif VAN, association anti-négationniste de la diaspora arménienne de France, sise à Issy-les-Moulineaux. Notre travail quotidien a été mis en valeur pour notre « contribution à la question de la reconnaissance du génocide arménien ». Le site internet du Collectif VAN a été nommé « Meilleur média arménien » de la diaspora.
 suite

Dossier du Collectif VAN : Cela se passe en France ou cela vise des Français
Lire la suite

Depuis 2006, le Collectif VAN alimente un Observatoire du Négationnisme qui liste les événements concernant la négation du génocide arménien. La sélection de ce dossier de presse se concentre - à juste titre au regard de l'actualité du vote de la proposition de loi de Valérie Boyer à l'Assemblée nationale, puis au Sénat - sur les événements qui se sont produits en France. Dans le cadre de l'échéance des délibérations du Conseil Constitutionnel, le Collectif VAN a mis à jour et complété à la mi-février ce récapitulatif, afin de faire prendre conscience de ce négationnisme "qui ne concerne pas la France"... Nous vous invitons à en prendre connaissance.
 suite

Communiqué du Collectif VAN "Turquie : quel modèle pour le monde arabe ?"
Lire la suite

A l’heure où la Turquie s’insurge contre les violations des droits de l’homme en Syrie, alors qu’elle est donnée en modèle au monde arabe, il n’est pas admissible qu’elle « embastille » ses opposants non violents « pour terrorisme ». Il y a quinze jours, Ragip Zarakolu, éminent éditeur turc de 63 ans, était arrêté à Istanbul, avant d’être - au terme de sa garde à vue - inculpé pour « terörizm » et écroué dans une prison de haute sécurité. Son crime ? Editer des publications brisant le tabou du génocide arménien et traitant du problème kurde. Le Collectif VAN en appelle à Nicolas Sarkozy, Président de la République, à Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères en visite ces 17 et 18 novembre en Turquie, au maire de Paris, aux principaux responsables politiques, syndicalistes et associatifs, aux intellectuels, aux instances de l’Union européenne. Ragip Zarakolu, Busra Ersanli et tous les dissidents qui sont l’honneur de la Turquie, doivent être libérés. Souhaitons qu’Alain Juppé fasse entendre à Istanbul et à Ankara la voix de la France des droits de l’homme, garante d’un idéal démocratique.
 suite

Le Collectif VAN s'engage pour la défense de la liberté d'expression
Lire la suite

Rassemblement ce dimanche 6 novembre 2011 à 15h sur le Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris, pour protéger la liberté d'expression : "Attachés à la démocratie, à la laïcité et au vivre ensemble, nous disons « non » aux intégrismes religieux". Le Collectif VAN est signataire de cet appel lancé par SOS Racisme, avec le soutien de Charlie Hebdo. De nombreuses organisations, dont la LICRA, la LDH, le MRAP, l'UEJF, Ni Pute Ni Soumise, ainsi que des personnalités, parmi lesquelles Fadela Amara, Martine Aubry, François Hollande, Jean-Luc Melenchon, Smaïn, s'associent à ce texte.
 suite

De Zarakolu à Charlie Hebdo : Le Collectif VAN soutient la liberté d'expression
Lire la suite

La rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo a été totalement détruite dans la nuit de mardi à mercredi par un cocktail Molotov jeté à l'intérieur de ses locaux. L’hebdomadaire devait publier mercredi un numéro intitulé "Charia Hebdo" avec en "Une" un portrait du prophète Mahomet s'exclamant: "100 coups de fouets si vous n'êtes pas morts de rire". Dans le même temps, le site internet de Charlie Hebdo a été piraté et affichait une photographie d'une mosquée et un verset du coran traduit en anglais. La France, patrie des droits de l’homme, doit être particulièrement vigilante envers les atteintes à la liberté d’expression et à la liberté de la presse. Au-delà des attaques diligentées sur le territoire de la République française, les autorités françaises doivent défendre la liberté d’opinion partout dans le monde où elle est mise en danger : il importe de dénoncer l’incarcération scandaleuse, ce week-end à Istanbul, de l’éditeur et journaliste turc, Ragip Zarakolu, éminent défenseur des droits de l’homme en Turquie, inculpé avec la sociologue Busra Ersanli d'«appartenance à un groupe terroriste armé». Attentat individuel ou attentat d'Etat : que ce soit en France ou en Turquie, ne laissons pas des menaces peser sur la liberté d’expression.
 suite

Le Collectif VAN au Forum des Associations de la ville d’Issy-les-Moulineaux
Lire la suite

Le vendredi 9 septembre et samedi 10 septembre 2011, le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] tenait, pour la deuxième année consécutive, son stand d’information dans le cadre du Forum des Associations de la ville d’Issy-les-Moulineaux. Les militants et responsables de l’association ont pris le temps d’expliquer le positionnement du Collectif VAN qui mène une action de sensibilisation autour de tous les génocides (Shoah, génocide des Tutsi au Rwanda en 1994, génocide en cours au Darfour, génocide des Arméniens exterminés dans l’Empire ottoman [Turquie] de 1915 à 1923), et du négationnisme dont tous ces génocides font l’objet.
 suite

Le Collectif VAN au Concert pour l'Egalité de SOS Racisme
Lire la suite

Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] était présent le jeudi 14 juillet 2011 au sein du Village associatif mis en place de 14h à 20h dans le cadre du "Concert pour l'Egalité" organisé par SOS Racisme sur la pelouse du Champ de Mars, avec le soutien de la Mairie de Paris. Le stand du Collectif VAN a accueilli Christiane Taubira, Harlem Désir et François Hollande qui sont venus témoigner de leur soutien à la lutte contre le négationnisme du génocide arménien.
 suite

La réponse de l’Unesco au Collectif VAN
Lire la suite

La réponse que l’Unesco consent à donner au Collectif VAN est aussi muette que l’exposition-photo des khatchkars arméniens (croix de pierre ciselées) dont nous avions dénoncé la censure. Pour mémoire, rappelons que toutes les étiquettes mentionnant l’emplacement géographique des monuments exposés ont dû être retirées afin que ne soient pas cités des lieux situés en Turquie, en Azerbaïdjan, et même en Arménie. [1] Contrairement à ce qu’affirme ci-dessous Sue Williams, Chef de la Section des relations avec les médias, Division de l'information du public, l’intervention visant à dénaturer l’exposition que l’Unesco abrite en son siège parisien, n’est pas le fait d’un simple vice de procédure dont l’Institution impute la faute à l’Arménie, mais bien de pressions émanant de certaines délégations. Déjà deux jours avant l’exposition, il avait été expressément demandé aux représentants arméniens de modifier le texte de présentation et les deux photos du cimetière de Djougha/Djoulfa [Nakhitchevan-Azerbaïdjan], cimetière médiéval arménien où se dressaient à l’origine 12 000 croix de pierre arméniennes : un patrimoine culturel millénaire qui, en 2005/2006, fut définitivement rasé et réaménagé en camp de tir pour l’armée azérie [2]. Un saccage qui fait désordre lorsque l’on sait que l’Azerbaïdjan a été nommé parmi les Membres du Comité intergouvernemental de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel pour la période 2010 – 2014. Ceci explique sans doute le chemin de croix qui est imposé à l’exposition des khatchkars arméniens…
 suite

La lettre ouverte du Collectif VAN adressée à la directrice générale de l'UNESCO
Lire la suite

Le Collectif VAN vous invite à lire sa lettre ouverte adressée à Madame Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO. "Ce mercredi 15 juin 2011 à 18h30, le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] a assisté à l’inauguration de l’exposition de photographies de Khatchkars [croix de pierre arméniennes ciselées], co-organisée par l’UNESCO et l’Ambassade d’Arménie, exposition qui se tient jusqu’au 24 juin 2011 au siège de l’UNESCO".
 suite

Le Collectif VAN aux Assises de la Lutte contre les Préjugés
Lire la suite

Les Assises nationales de la lutte contre les préjugés se sont déroulées le dimanche 22 mai 2011 à l'ESG de Paris, organisées pour la troisième année consécutive par l’UEJF [Union des Etudiants Juifs de France] avec SOS Racisme et plusieurs autres associations agissant sur les questions de vivre-ensemble. Pour la première année, invité par Arielle Schwab, présidente de l'UEJF, le Collectif VAN était partenaire de ces Assises antiracistes et a tissé des liens précieux avec les intervenants et les représentants d'associations.
 suite

Le Collectif VAN à la Commémoration de l'abolition de l'esclavage
Lire la suite

La Loi dite Taubira reconnaît l'esclavage comme un crime contre l'humanité. Pour les 10 ans de la Loi Taubira, le Collectif VAN était invité à la Commémoration nationale de l'abolition de l'esclavage qui s'est tenue le 10 mai 2011 dans les Jardins du Luxembourg, jardins totalement privatisés et sécurisés pour l'occasion.
 suite

Compte-rendu de la 7ème journée annuelle du Collectif VAN
Lire la suite

Pour la 7ème année consécutive, le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] a mené à bien sa mission de sensibilisation aux génocides et à leur négation, le 25 avril 2011 sur le Parvis de Notre-Dame de Paris. Cette action s’inscrivait dans le cadre des commémorations du 96ème anniversaire du génocide arménien, perpétré par le gouvernement Jeune-Turc en 1915, génocide qui a également décimé les populations grecque et assyro-chaldéenne-syriaque de Turquie. Comme à l’accoutumée, l’opération du Collectif VAN associait les peuples arménien, juif, tutsi, darfouri, mais également toutes les minorités de Turquie, dont les Kurdes. A ce titre, elle a reçu le soutien de plus de vingt associations françaises et internationales : parmi elles, le Collectif Urgence Darfour, Ibuka France [génocide des Tutsi au Rwanda], l'Arche, la Licra, SOS Racisme, l’UEJF, MEMORIAL 98, l’IACS, l’Institut Kurde de Paris, l’IHD de Turquie [Association des Droits de l’Homme] et The Institute on the Holocaust and Genocide de Jerusalem.
 suite

Le Collectif VAN aux 8e Entretiens de l’ESG Management School
Lire la suite

Le Collectif VAN était présent, aux côtés du Mémorial de la Shoah, de la Licra, de SOS Racisme, de RCJ, lors des 8e Entretiens de l’ESG Management School qui se sont tenus à Paris le dimanche 30 janvier 2011 de 9h30 à 18h, sur le thème "Comprendre et combattre le négationnisme", proposé par Frédéric Encel, géo-politologue et professeur dans cet établissement supérieur. Le Collectif VAN propose ici un résumé (non officiel) qui est loin d’être exhaustif mais qui donne une idée de quelques-unes des interventions qu’il sera possible de retrouver dans leur intégralité, lorsque l’ESG publiera les actes du Colloque.
 suite

4 ans déjà : le Collectif VAN rend hommage à Hrant Dink
Lire la suite

Hrant Dink, journaliste arménien de Turquie, a été abattu le 19 janvier 2007, de trois balles dans la tête. A l'occasion du quatrième anniversaire de son assassinat, des membres et sympathisants du Collectif VAN se sont réunis pour une Veillée commémorative, le mercredi 19 janvier 2011 de 21h15 à 22h00 au pied du Mémorial du génocide arménien à Paris (Statue de Komitas, angle Pont des Invalides - Rive droite). 19 bougies et 19 roses blanches ont été disposées au pied de la statue, pour marquer ce 19 janvier de sinistre mémoire. Au-dessus, 4 anthuriums écarlates symbolisaient les 4 années écoulées durant lesquelles le sang de la 1 500 000e victime du génocide arménien n'a pu sécher : la parodie de procès de ses meurtriers présumés qui se déroule à Istanbul, est une honte pour la Turquie, une honte pour l'Europe et pour l'Humanité.
 suite

Discours du Collectif VAN à la manifestation de soutien aux chrétiens d'Irak
Lire la suite

Le Collectif VAN, co-organisateur de la manifestation de soutien aux chrétiens d'Irak qui a rassemblé 5000 personnes - essentiellement assyro-chaldéenne-syriaques - à Paris, publie ici le texte de son intervention : « En tant que descendants de rescapés du génocide des Arméniens perpétré par le gouvernement turc de 1915, nous ne pouvons qu’être alarmés par la situation qui prévaut aujourd’hui au Moyen-Orient : en Irak, en Egypte, mais également en Turquie, en Azerbaïdjan et en Iran, les minorités chrétiennes sont, ni plus ni moins, prises en otages et deviennent des cibles potentielles et « légitimes », quand elles n’ont pas purement et simplement déjà disparu. »
 suite

Le Collectif VAN aux côtés des chrétiens d’Orient
Lire la suite

5000 personnes se sont rassemblées dimanche 14 novembre 2010 à Paris pour demander la protection des chrétiens d'Irak qui sont victimes d'une recrudescence des attentats depuis le 31 octobre dernier.
 suite

Pages : 1 2 3 4 5 6 7
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org